Autocross de Mauron - Une ouverture historique !

David MEAT Mauron 2022Championnat

La magie de Mauron-Brocéliande a encore frappé. Un spectacle époustouflant a été offert aux milliers de spectateurs qui sont venu se masser sur les abords du circuit. Si certains favoris ont fait le Job, d’autres sont passés à côté de ce premier RDV.

SPRINT GIRLS : La fée de Mauron et la magie de Brocéliande ont encore frappé. Elisa CHEVILLON (ROSCROSS), intouchable tout le weekend s’élançait en pôle de la finale. A ses côtés, la surprenante Lilou DUREL (SPEED CAR) et Lola MORETON (CAMOTOS). Elisa l’emporte magistralement devant Lilou DUREL. Parti depuis la troisième ligne, Laura CAPDEBOSCQ (MMS) a su éviter les embuches de cette finale et rejoint donc le podium final.

MAXI TOURISME : Cyril COUE (POLO VW), Stéphane GENET (PEUGEOT 208) et Freddy POULAIN (RENAULT CLIO) occupaient la première ligne de cette finale. Après un premier départ agité c’est finalement Cyril COUE qui l’emporte devant Anthony LANOE (POLO VW) et le surprenant Emmanuel GAMBILLON (CITROEN XSARA). Si Cyril COUE na’ pas confirmé sa présence sur le reste de la saison, Anthony LANOE quant à lui de sa satisfaction d’avoir retrouvé l’ambiance de l’Autocross.

Buggy 1600 : Les qualificatifs maquent souvent pour cette division, mais le surnom donné à cette division ce weekend prend tout son sens, le SUPER SPRINT XXL. Damien CREPEAU (Tony FEUILLADE) s’élançait en tête devant Tony FEUILLADE (ALFA RACING) et Arnaud MARTIN (PETERS) pourtant parti depuis la troisième ligne. Malheureusement un accident spectaculaire mais sans conséquence impliquant Edouard VIGNAL (SPEED CAR) oblige à donner un nouveau départ pour 2 tours. Damien CREPEAU prend un nouvel excellent départ mais se fait déborder par Tony FEUILLADE dans ces deux tours d’une finale si explosive. Tony FEUILALDE s’impose donc pour son retour devant un Damien CREPEAU, abattu et Arnaud MARTIN qui prouve qu’il a toute sa place en Championnat de France.

SUPER SPRINT : Le petit prince de Mauron a encore frappé. Le premier Champion d’Europe de l’histoire, David MEAT (KAMIKAZ) n’a laissé que des miettes à ses concurrents. C’est pourtant Olivier BARRE (G-SPEED) qui partait en pôle tandis que Xavier BAUER complétait cette première ligne. Après une bagarre folle entre David MEAT et Olivier BARRE, malheureusement ce dernier sera contraint à l’abandon. C’est finalement Xavier BAUER qui termine deuxième devant Thibault LARRICQ et son châssis SEMOG qui s’offre un podium pour sa première sortie.

SUPER BUGGY : Laurent JACQUIER (ALFA RACING), Johnny FEUILLADE (ALFA RACING) et Jérôme PLANTIER occupaient la première ligne. Gilles LABROSSE (ART) parti depuis la deuxième prend le meilleur sur FEUILLADE. Malheureusement. Une casse moteur puis un incendie pour Jérôme PLANTIER, contraigne la direction de course à sortir le drapeau rouge. Sur le deuxième départ, Johnny prend le meilleur et mène les 5 tours de la finale malgré l’explosion d’un moteur dans les derniers mètres. Gilles LABROSSE termine deuxième devant Laurent JACQUIER.

Prochain RDV Saint Junien : 23 et 24 Avril 2022

 

Coupe

MAXI SPRINT : Retour gagnant pour Teddy BERTEAU (CAMOTOS), le Girondin, qui était repassé par un challenge régional l’an passé a montré qu’il n’avait rien perdu. Il s’élançait de la pole position aux cotés de Corentin MARTIN (ROSCROSS) et de Quentin HAMELET (SPRINT’R). Timmo LE FOLL (GR TECH) et Thomas CASTAGNOTTO (CPC) occupaient quant à eux la deuxième ligne. Corentin MARTIN prenait le meilleur départ mais a du cédé aux attaques de Teddy BERTEAU dans le quatrième tour. Thomas CASTAGNOTTO complète ce premier podium de la saison.

TOURISME CUP : Après avoir fait forte impression en fin d’année dernière, Jérémy ROYNETTE (OPEL TIGRA) s’élançait de la première ligne aux cotés de Lionel QUERE (FORD FIESTA) et Patrick POLLET (PEUGEOT 106). Le pilote de la Tigra prenait le meilleur départ Lionel QUERE et Gwenaël BOURDAUD (PEUGEOT 206). Ce dernier aura été sous la pression constante de Fréderic VERGNIAULT (RENAULT MEGANE) tout au long de cette finale. Jeremy ROYNETTE l’emporte pour l’ouverture de cette saison.

BUGGY CUP : Jimmy VERRIER est un homme de défi, le pilote du PROPULSION, après avoir remporté le titre l’an passé a décidé de changer de motorisation pour désormais embarquer un moteur HONDA. Il s’élançait en pôle de la finale aux cotés de Jeoffrey CALMETTES (MMS) et Flavien SERIN (PROPULSION). Après un départ agité suivi d’un drapeau rouge, le nouveau départ profite à Jimmy VERRIER devant Jeoffrey CALMETTES et Aymeric MARTINEAU (ROSCROSS). Mais l’homme de cette finale reste Franck QUINTANE (ROSCROSS) qui partit depuis la quatrième ligne, sort cinquième puis ira chercher un a à un les concurrents pour terminer deuxième, devant Jeoffrey CALMETTES et derrière Jimmy VERRIER.

JUNIOR SPRINT : Maxence DAYOT (ROSCROSS) partait en première ligne aux cotés d’Hugo MAIZEL (GR TECH) et Alois SUIRE (SQUAL’CAR). Remy GUENOT (G-SPEED) et Gary FERET (SPRINT’R) occupait quant à eux la deuxième ligne. Maxence DAYOT continue sa folle série débutée l’an passé en signant une nouvelle victoire. Hugo MAIZEL suit la même logique avec un nouveau podium à la deuxième place tandis qu’Aloïs SUIRE offre le premier podium dans cette catégorie au châssis SQUAL’CAR. Ines CHARTIER, la pilote locale de GUILLIERS, a fait preuve d’une belle combativité, devenant ainsi la meilleure féminine de cette finale. La pilote ROSCROSS pourrait bien devenir la digne héritière d’une certaine Elisa CHEVILLON…

Tous les classements ici !